J-1 Vos papiers!

Ce 15 juin donc, des fois que cela vous aurait échappé, « Virtual World 2.0 » la refonte de mon premier roman, sera disponible dans le monde entier, grâce à Multivers Editions. En digital. Dans le monde entier. Je répète. Avec un ordinateur, une tablette, une liseuse, où que vous soyez, pour la somme folle de 1€99 vous pourrez découvrir cette aventure qui mêle polar, action, humour et fiction scientifique avec un talent que m’envie bien des pingouins. Dans le monde entier. Je sais, je viens de le répéter trois fois. Simplement parce que j’arme ma réponse à propos d’une question qui ne manque jamais de surgir lorsque j’évoque les livres dématérialisés : « Oui, mais quand est-ce que je pourrais l’acheter en papier ? Parce que moi, hein le papier… ». Je sais. Moi aussi « le papier ». Odeur, touché, fétichisme, caler une armoire, assommer un zombie, allumer un barbecue… Moi aussi. Sauf que, comme je l’évoquais encore il y a peu, mon idée à moi c’est de pouvoir offrir mes histoires à un lectorat. Le plus large possible. Et de nos jours, trouver le chemin des librairies, des grandes enseignes, des productions de masse… Ce n’est pas facile. Cela ne l’a jamais été. Et cela ne le sera jamais. La culture, hélas, est un monde ultra-compétitif. Ce qui devrait être accessible, libre, bon marché… Ne l’est pas. Et dans l’état actuel des choses, je ne vois pas très bien ce que je peux y changer… Oh… Wait. Je peux mettre mes livres à disposition. Pour un prix démocratique. Sur un support qui ne l’est pas moins. Dans des conditions qui deviennent, aujourd’hui, tout a fait confortables. On peut facilement passer une après-midi les yeux rivés sur une liseuse, sans devoir, ensuite, passer par la case ophtalmo.

Ca ce sont mes outils, pour faire avancer le schmilblick.

Pour les lecteurs, leurs armes de construction massive, c’est la curiosité, c’est la découverte. C’est sortir des sentiers battus et rabattus par les vingt même auteurs. Dont le talent n’est pas à remettre en question. Lisez-les, bien entendu. Mais lisez aussi les autres. Surtout lorsqu’ils sont bon marché. Et accessibles. C’est ce support, ces lectures nombreuses et variées qui permettront ensuite de proposer des versions « papier » et de nouvelles histoires.

Virtual world

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s